matin doré

la tonalité progressive des choses est précieuse


j’étire les horizons devant moi

 J’avance d’un poids léger 

dans des particules tièdes 

de terre de craie et de ciel

Dans cette densité large 

de silences 

je libère les présences lentes

sans bruit


On parcourt des paysages de roche sèche, on se fraye un chemin entre des herbes jusqu'au vide.


Nous sommes sur un territoire intime.
L’atmosphère de l’air varie.

  Pastel et crayon - 100 x 70 cm - 2008 et 2013