Voici une série de dessins intitulée Des mémoires. Elle se regarde comme un long travelling au ras du sol jonché d’oiseau terrassé en vol, de souvenirs et d’espoirs ensevelis. Au plus près de la matière dense et lourde, l’eau s’écoule et la lumière luit. 

L'homme et l'animal laissent leur traces, insufflent la vie, périssent et renaissent. C’est  la vie qui respire au plus près de l'intime.

Encres et crayon - 40 x 50 cm - printemps 2014